Brèves

La théorie de la pierre moulée

20 mai 2020

Les hypothèses sur la construction de la pyramide de Khéops sont légions ! En voici une qui ne manque pas d’intérêt. Elle est développée dans un film de 3h30 « K 2019 » par Fehmi Krasniqi qui n’est pas scientifique mais dirige une société de création d’images 3D. Du coup, effectivement, on assiste à 3h30 d’animation 3D. Son film semble plus un support de promotion de sa société de création 3D qu’un travail sérieux sur le sujet. Voici ce film :

L’hypothèse que l’auteur y développe est double :

- les Egyptiens ont construit la pyramide de Khéops de l’intérieur et les pierres n’ont pas été sculptées mais moulées en broyant le calcaire ou en fondant le granit grâce à une loupe énorme qui concentrait les rayons du soleil. Les bâtisseurs des cathédrales auraient aussi utilisé cette technique : la pierre taillée est un mythe, les tailleurs de pierre n’ont jamais existé.

- les Egyptiens, qui était un peuple noir, ont ensuite essaimé dans le monde pour faire partager leur technique et construire en pierre moulée la plupart des monuments qui nous fascinent. Le film se termine avec l’idée que ce sont les Noirs qui ont créé toutes les civilisations du monde.

En fait la théorie des pierres moulées n’est pas nouvelle. Elle a été développée à partir de 1978, notamment par Joseph Davidovits, un chimiste français, que le film cite abondamment.

Mais plusieurs éléments viennent contredire ces théories :

- les pierres de la pyramide de Gizeh sont toutes d’une taille différente pour des raisons anti-sismiques. Les images montrant un « moulage » répétitif des blocs dans un même moule ne collent donc pas avec la réalité.
- on n’a retrouvé aucune trace des fameuses lentilles géantes.
- l’analyse de l’ADN des peuples de la planète ne prouve pas du tout la présence des Egyptiens partout dans le monde.

Mais des études sur la composition des roches montrent qu’il pourrait y avoir un mélange de pierres taillées et de pierres moulées. On sait par un document (le seul qu’on ait sur la construction de la pyramide !) que les blocs de calcaire fin ont été acheminés sur le plateau de Gizeh par voie maritime. Il y a en fait 3 origines des blocs :
- Gizeh même pour les pierres calcaire des assises,
- Tourah pour le parement en calcaire fin,
- Assouan pour le granit.
Cela n’empêche pas un moulage ensuite après fusion, bien sûr.

La théorie a l’avantage de lever bien des mystères, à Gizeh et ailleurs, dans tous ces sites où la perfection des créations (statues, sculptures, poteries, etc.) est un défi à l’entendement. On pense ainsi aux fameuses pièces avec un H sculpté de Puma Punku en Bolivie ou à ces murs de Cuzco notamment où les pierres s’ajustent parfaitement avec des formes irrégulières. Malheureusement, les Egyptiens n’autorisent plus l’analyse des pierres des pyramides, donc on n’en saura pas plus (pour l’instant)…

Décidément, la pyramide de Khéops va garder encore longtemps ses secrets...

Les domaines

Spiritualité

Il est naturel de chercher le divin dans la spiritualité. C’est son domaine par excellence ! Mais à force de nous voir nous chamailler à son propos, il est sans doute allé se réfugier au fin fond de l’univers...

Science

La science peut-elle nous aider à mieux cerner le divin ? Les scientifiques n’expliquent que 10% de la matière de l’univers. Peut-être le divin se cache-t-il dans les 90 autres % ?

Psychologie

Si le divin ne nous apparaît pas quand on regarde le ciel, peut-être est-il en nous, dans les méandres secrets de notre inconscient...

Histoire

Pour nous aider dans notre quête du divin, l’exploration de notre lointain passé nous éclairera sans doute sur la façon dont nos ancêtres l’ont perçu, honoré, représenté...

Société

Dans un pays laïc, le divin a dû mal à trouver sa place. Entre dédain et fanatisme, notre société balance et le divin, un peu bousculé, nous donne des signes d’agacement...

Sport

Après avoir cherché le divin en vain dans le ciel, dans notre esprit, dans notre histoire et dans notre société, nous l’avons peut-être enfin trouvé : il est sur les stades, terriblement humain, mais bien présent !...